fbpx

Le tourisme esthétique, une fausse bonne idée?

 In Beauté, chirurgie esthétique

Dans un article de l’ASPS, Shahram Salemy affirme qu’avec la popularisation de la chirurgie plastique, les patients changent parfois de pays pour payer leur intervention moins cher. Cela a donné naissance à une toute nouvelle catégorie de voyages appelée « tourisme esthétique ».

Le coût des opérations de chirurgie plastique esthétique peut en effet varier considérablement d’un pays à l’autre, et certains patients choisissent de prendre des « vacances de chirurgie plastique » afin de voyager à l’étranger pour trouver des offres financièrement avantageuses.

Malheureusement, le tourisme esthétique comporte un certain nombre de risques. En fait, il existe de nombreux cas où des complications entraînent un coût plus élevé à long terme que si la personne avait choisi de se faire opérer en Belgique.

Les coûts cachés du tourisme esthétique

1. Complications et suivi

La chirurgie plastique reste une chirurgie « réelle » et invasive, ce qui signifie qu’il existe un risque de complications. Or, si vous vous faites opérer à l’étranger, et sans mettre en doute les compétences de votre chirurgien, vous n’aurez peut-être pas le luxe de revenir pour un suivi.

En outre, la guérison complète de votre corps peut prendre plusieurs semaines et vous aurez besoin de soins professionnels continus. Il est donc plus simple que le suivi postopératoire soit assuré par un médecin n’habitant pas à plusieurs milliers de kilomètres…

2. Sécurité du voyage

La plupart des destinations les plus populaires en matière de chirurgie plastique nécessitent de longs vols et des déplacements importants (vers la Turquie ou la Tunisie, par exemple). Si cela n’est pas un problème avant l’opération, il est important de noter que le risque de développer des caillots sanguins, des infections et d’autres complications graves peut être considérablement plus élevé si vous vous soumettez au stress d’un voyage longue distance immédiatement après votre chirurgie plastique.

3. La qualité des soins

Il est possible de recevoir un excellent traitement médical en dehors de la Belgique, mais toute personne envisageant de voyager à l’étranger doit comprendre que chaque pays a des normes de soins différentes et des niveaux variables de meilleures pratiques.

Il est possible d’obtenir des accréditations internationales, mais il est important de faire des recherches aussi approfondies que possible sur tout chirurgien et établissement potentiel, d’autant plus que tous les pays n’ont pas de normes rigoureuses en matière de procédures médicales.

4. Aucune protection juridique

Une dernière considération est le fait que les patients de l’étranger n’ont généralement aucun recours juridique en cas de complications majeures ou de soupçon de négligence.

Cela signifie que les patients peuvent être tenus financièrement responsables de toutes les factures médicales, même en cas de négligence manifeste. Dans de nombreux cas, les compagnies d’assurance ne couvrent que très peu, voire pas du tout, ces frais d’urgence si elles considèrent les opérations de chirurgie plastique esthétique comme des procédures facultatives.

Planifiez vos « vacances de chirurgie plastique » à la maison

La chirurgie plastique étant une intervention majeure et invasive, elle doit être abordée avec le plus grand soin. La sécurité doit toujours être votre priorité absolue. Le choix d’un chirurgien plasticien qui a satisfait à des normes strictes en matière de formation et qui a de bons antécédents, peut aider les patients à être sûrs qu’ils recevront un niveau de soins suffisant.

En bref, méfiez-vous simplement de toute offre qui semble trop belle pour être vraie. Et placez votre santé et votre corps entre les mains d’une clinique belge et d’un chirurgien local, reconnu et qualifié, qui sera en mesure de vous fourni un excellent suivi postopératoire.

Des questions concernant le tourisme esthétique ou la chirurgie plastique? Prenez un premier rendez-vous à la Clinic 135 de Bruxelles, sans engagement.

Derniers articles
reconstruction mammaire après cancer du sein

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et l’utilisation de cookies En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close